nouvelles-tendances-vente-detail

Le monde a rapidement et radicalement changé depuis le début de la pandémie de COVID-19. Heureusement, cela joue sur l’un des atouts du commerce de détail : la flexibilité de répondre à un marché en constante évolution. 

Le fait est que bon nombre des changements que les détaillants doivent apporter pour faire face à une pandémie mondiale étaient déjà à la mode.

La nouvelle réalité d’aujourd’hui signifie simplement que les commerces de proximité doivent réorganiser leurs feuilles de route pour accélérer les processus qui correspondent à ces nouvelles exigences. 

En donnant la priorité à ces tendances, les détaillants seront en mesure de mieux servir, vendre et satisfaire, prendre des décisions plus agiles et garantir la sécurité des acheteurs tout en offrant une expérience optimale en magasin. 

Voici huit tendances qui sont devenues encore plus critiques alors que les magasins commencent à adopter la «nouvelle façon de vendre au détail».

Accélérez la transformation numérique et omnicanal

Les transactions omnicanales telles que le click-and-collect, l’achat en ligne, le retrait et la livraison en magasin se développaient déjà à un rythme rapide avant la pandémie. 

Puis, tout à coup, parallèlement au commerce électronique, ils sont devenus le principal moyen de faire des affaires pour de nombreux commerces de proximité. 

Les analystes s’attendent à ce que l’intérêt pour ces services s’accélère alors même que les mesures sanitaires permettent désormais de pouvoir retourner en magasin

Certains acheteurs resteront méfiants face aux achats en magasin jusqu’à ce qu’un vaccin COVID-19 soit disponible, et la nouvelle commodité de récupérer les commandes localement sans avoir à faire des achats convertira définitivement certains consommateurs. 

Les détaillants doivent accélérer l’adoption des plates-formes, application mobile et des processus qui permettent des expériences omnicanales transparentes.

Accroître la responsabilité sociale et la durabilité

Les travailleurs de première ligne ont touché la conscience publique au tout début de la pandémie.

Les employés du commerce de détail ont été honorés en tant que héros, et les marques qui ont récompensé leurs employés essentiels avec un salaire plus élevé ou ont continué à payer et à fournir des avantages au personnel pendant la fermeture, ont été saluées. 

Cette prise de conscience s’est appuyée sur l’intérêt déjà croissant des consommateurs pour récompenser les entreprises qui démontrent des niveaux plus élevés de responsabilité sociale et environnementale – approvisionnement consciencieux, matières organiques, fabrication locale, et plus encore. 

Développer l’approvisionnement local

La pandémie a également fait la lumière sur les risques dans les longues chaînes d’approvisionnement des commerces de proximité, en particulier pour les produits en demande comme le désinfectant pour les mains. 

L’élargissement du portefeuille pour inclure des fournisseurs locaux permet non seulement d’atténuer les perturbations, mais sert également l’intérêt déjà croissant pour les produits d’origine locale qui soutiennent les propres communautés des consommateurs.

Accélérer la transition numérique et le marketing mobile

Le rôle du smartphone dans les parcours d’achat va à la fois s’accélérer et se diversifier.

En plus de réduire le besoin de toucher à la technologie appartenant au magasin, l’intégration plus transparente des smartphones dans l’expérience d’achat – à la fois via les appareils mobiles associés et les appareils des clients – permet aux détaillants d’offrir de multiples services. 

Développer le digital pour les commerces de proximité

Cartographie en magasin, recommandations personnalisées, diffusions en direct, démos de produits, configuration personnalisée, paiement mobile sans contact et autres services sont conçus pour rendre les achats à la fois plus sûrs et plus enrichissants. 

Augmenter l’utilisation de la réalité artificielle et virtuelle

La réalité artificielle et virtuelle étaient d’autres tendances croissantes qui ont été stimulées à mesure que la pandémie se développait. 

La RA / VR sur les téléphones ou les casques grand public crée une expérience immersive à la maison ou en magasin, sans le toucher. 

Les détaillants utilisent ces technologies pour des démonstrations de produits, des essais virtuels, la visualisation de produits et des centres commerciaux virtuels. 

Pendant la pandémie, L’Oréal USA, par exemple, a développé une application mobile de réalité augmentée beauté afin que les clients puissent tester à distance et virtuellement de nouveaux looks.


En accélérant l’adoption de ces tendances clés, les détaillants seront idéalement positionnés à la fois pour la reprise et l’avenir du commerce de proximité pour vendre d’une nouvelle façon.

#

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *